Actualités juridiques

Droit de réaliser une suite à un film

Modèles de contrats
Dans le cadre d’un contrat de coproduction d’une oeuvre cinématographique,  il est plus sécurisant de prévoir une clause spécifique concernant le droit de réaliser une suite à l’oeuvre ou au moins, une clause dite de « préemption ».

Dans une récente affaire, les sociétés T. et M. ont co-produit le film « Jet Set » dont elles sont devenues co-propriétaires à proportion chacune de moitié.  La société T. bénéficiait d’un droit de préemption en cas de cession des droits de la société M.

La société M. ayant cédé ses droits à une filiale afin de réaliser une suite au film Jet Set (dont la co-production devait être assurée par la société P.), la société T. a saisi le tribunal de commerce pour faire reconnaître sont droit de préemption.  En première instance, les juges avaient considéré que la société M. n’avait pas pu faire apport à la coproduction avec la société T. d’un droit de réaliser une suite car ce droit n’avait fait l’objet d’aucun accord sur le prix (la société T. n’avait nullement acquis un droit sur la suite « française » du film Jet Set).
En cassation, la société T. a obtenu gain de cause : cette dernière qui était devenue propriétaire à hauteur  de 50 % de tous les éléments corporels et incorporels du film Jet Set bénéficiait d’un droit de préemption sur toutes les prorogations de droits, extensions ou cession opérés par la société M., y compris le droit de réaliser une suite au film Jet Set.

Modèles de contrats professionnels sur Uplex :
Contrat d’option

Droit de réaliser une suite à un film
Juridique utile ?
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut
Aller à la barre d’outils